Aller au contenu principal

Que fait Natagora?

Natagora est une association active en Wallonie et à Bruxelles. Nous veillons à enrayer la dégradation de la biodiversité et rétablir un meilleur équilibre entre l’homme et la nature.

Pour y parvenir, nous nous sommes assignés différentes missions, résumées en quatre axes : "Protéger", "Étudier", "Éduquer" et "S’impliquer"

De façon générale vous trouverez ces informations à jour sur le site général de l'association : Nos Missions ou Nos Actions.

Développer des espaces propices à l’épanouissement de la vie sauvage fait partie des grands objectifs de Natagora. Par la création de réserves naturelles, la restauration des milieux et la sensibilisation des propriétaires et gestionnaires du territoire, ce que nous cherchons n’est rien d’autre que la sauvegarde des nombreuses espèces végétales et animales qui éprouvent des difficultés à survivre dans notre paysage urbanisé et intensif.

Depuis 1964 – année de création de notre première réserve naturelle, au marais de Vance à Étalle – Natagora (auparavant RNOB) poursuit son action continue de protection de sites par acquisitions ou locations de terrains. Les réserves naturelles Natagora forment aujourd’hui 4700 hectares et offrent une large palette de milieux représentatifs du territoire wallon : marais alcalins, tourbières et vallées ardennaises, prairies, pelouses, roselières, etc.

Restaurer les habitats est bien souvent l’étape qui suit la mise sous statut de protection. Rouvrir une pelouse calcaire, diversifier la flore d’une prairie, recréer un habitat favorable pour certaines espèces rares de papillons, rétablir le régime hydrique d’une tourbière, recréer des mares, des haies, sont autant d’actions d’amélioration des biotopes. Réalisé à petite échelle (chantiers volontaires) ou dans le cadre de vastes programmes soutenus par l’Europe, les actions de restauration perturbent parfois fortement les milieux et les paysages… pour un mieux. Les bénéficiaires en sont les espèces rares ou menacées qui peuvent ainsi se redéployer, mais également chacun d’entre nous. Quel plaisir en effet, de voir se restaurer un milieu riche en espèces en lieu et place d’une plantation exotique ou un pré ayant été surchargé en engrais ?

Enfin, la sensibilisation des propriétaires et gestionnaires du territoire est le complément essentiel à notre travail de protection. Il est vraiment heureux de constater qu’un nombre croissant d’entre eux sont désormais sensibles et ouverts à l’idée de laisser une place pour la biodiversité. Des agriculteurs qui s’engagent dans la gestion extensive de terrains, aux communes qui acceptent  de consacrer une partie parfois conséquente de leur territoire aux projets de restauration proposés dans le cadre des projets LIFE, toutes ces initiatives contribuent au développement d’un réseau de sites accueillants pour la flore et la faune sauvages.

Quelques projets en cours

Pour une association comme Natagora, il serait illusoire d’espérer gérer un réseau de réserves naturelles sans la mobilisation et la fidélité des volontaires « spécialisés réserves ». De par leur présence aux quatre coins de Wallonie, ces derniers assurent en effet une surveillance rapprochée des sites au gré de leurs passages sur le terrain. Regroupés en « Commissions de gestion », ils contribuent aussi à la validation des plans de gestion, à la mise en œuvre de la gestion et au suivi de l’évolution de la faune et de la flore de nos précieuses réserves naturelles. Les conservateurs de réserves naturelles jouent également le rôle de personnes de contact pour le public pour tout ce qui concerne « leur » réserve.

Les Commissions de gestion Natagora regroupent quelque 300 volontaires actifs : grand merci à eux tous !

 

Le fonds LIFE

Depuis 1992, l’Union européenne dispose d'un outil au service de sa politique environnementale : LIFE (L'Instrument Financier pour l'Environnement). LIFE (devenu LIFE+ depuis 2007) comprend trois volets : LIFE Nature et BiodiversitéLIFE Politique et Gouvernance et LIFE Information et Communication.

Les projets LIFE+ Nature contribuent à la mise en œuvre des directives européennes « Oiseaux » et « Habitats », qui sont à l’origine du réseau Natura 2000. Par la réalisation d’actions de protection des espèces et des habitats ciblés par ces directives, les projets LIFE participent à la restauration et la mise en valeur du réseau Natura 2000.

Concrètement, l'Union européenne contribue aux projets à hauteur de 50% des montants engagés (75% dans certains cas), les partenaires se chargeant de trouver le reste. Avec une vingtaine de projets réalisés ou en cours, Natagora s’est forgée une solide expérience dans la mise en œuvre de ces programmes de restauration qui mobilisent de nombreuses forces vives au sein de l’association (volontaires, personnel) qu’en dehors (propriétaires, entrepreneurs, sous-traitants, agriculteurs, associations, communes, administrations, scientifiques). Et les résultats sur le terrain sont désormais bien là !

 

LIFE + Pays Mosan (2014 - 2020)

Le projet LIFE Pays Mosan est un ambitieux programme de restauration de milieux naturels et semi-naturels menacés dans le bassin de la Meuse et de ses affluents entre Andenne et Maastricht. Six habitats sont ciblés : des habitats dits « agropastoraux » (les pelouses calcicoles, souvent en mosaïque avec les pelouses rupicoles, et leurs formes de transition vers les prairies maigres de fauche ou les pelouses acidophiles), des habitats d’origine minière ou industrielle (les pelouses calaminaires), un habitat forestier (la chênaie-charmaie).  Ces habitats, riches en espèces, sont en nette régression chez nous et menacés par leur isolement entre eux.

LIFE+ Prairies bocagères (2013-2019)

Natagora entame un nouveau programme LIFE consacré à la restauration du réseau Natura 2000 en Fagne et Famenne. Le projet, d’une durée de 7 ans, a pour ambitions principales de restaurer de vastes surfaces de prairies maigres de fauche (habitat d’intérêt communautaire en forte régression) et de développer des actions ciblant plusieurs espèces animales menacées (chauves-souris, triton crêté, notamment). Outre cela, le projet comprendra également un important volet de sensibilisation du public (activités, publications, réalisation d’un film, etc…)

LIFE+ Herbages (2013-2019)

Natagora, la DGO3 et le Jardin Botanique National de Belgique entameront en 2013 un nouveau programme LIFE consacré à la restauration du réseau Natura 2000 en Lorraine et Ardenne méridionale. Le projet, d’une durée de 7 ans, a pour ambition principale de restaurer de vastes surfaces d’habitats d’intérêt communautaire, d’améliorer la protection et la connaissance de ces milieux et de sauver des espèces végétales proches de l’extinction.

En savoir plus : https://www.natagora.be/index.php/nos-projets-de-conservation

Un des objectifs de Natagora est de connaître pour mieux protéger. En particulier, savoir où sont les espèces sauvages en Wallonie et à Bruxelles, quelle est leur abondance, quelles sont les menaces qui pèsent sur elles et quelles actions peuvent être mises en œuvre pour favoriser au mieux la biodiversité. Toute action de militance se base notamment sur l’identification des menaces sur la biodiversité grâce des informations objectives collectées sur le terrain.

Pour ce faire, nous dépendons du soutien essentiel et indispensable des observateurs volontaires qui fournissent des milliers de données sur les oiseaux, mais aussi les chauves-souris, les batraciens et reptiles ainsi que d’autres groupes. Plusieurs services sont mis en place pour soutenir au maximum ce précieux réseau de contributeurs : outils de gestion de données, formations, retour d'informations. De plus, la réalisation périodique d’Atlas de répartition constitue des actions-phares qui mobilisent des centaines de naturalistes autour de ces projets collectifs de longue haleine.

Le réseau d’observateurs est également impliqué dans des opérations de monitoring récurrentes, souvent annuelles, qui permettent de cibler des questions particulières : suivi de l’avifaune commune par points d’observation, recensements hivernaux des oiseaux d’eau, suivi des colonies et des sites d’hibernation des chauves-souris…

L’organisation régulière d’opérations citoyennes sensibilisant des milliers de familles à la nature de proximité, permet aussi de récolter des données intéressantes sur les populations d’oiseaux et de papillons présents au jardin ou d’hirondelles nichant sur les bâtiments.

Pour mener ses activités, le département études de Natagora est soutenu par la Région wallonne et la Région de Bruxelles-Capitale qui, pour assurer le suivi de leur biodiversité, ont choisi de travailler en étroite collaboration avec les associations naturalistes. Natagora est en outre reconnue comme « institution scientifique » au niveau fédéral belge.

Mais notre action s’inscrit aussi au-delà du cadre régional par la reconnaissance de Natagora en tant que partenaire de BirdLife International. Des contacts ont lieu visant à harmoniser et dynamiser le travail de lobbying du bureau européen de BirdLife et des différents partenaires afin de promouvoir une meilleure législation européenne concernant la protection des sites, des espèces et des habitats.

 

Exemple de projet en cours :

Observations.be

Ce site internet permet aux naturalistes de saisir en ligne les observations qu’ils ont réalisées sur le terrain. Né en 2008, ce portail est le fruit d’une collaboration entre NatagoraNatuurpunt et une fondation néerlandaise « Stichting Natuurinformatie ». Très convivial, il offre un grand nombre de services à l’observateur de terrain ou au simple curieux de nature.

Mais son rôle est surtout de permettre à chacun de partager ses observations avec la communauté naturaliste. À l’inverse, pour planifier ses sorties, il suffit de consulter la page d’accueil pour découvrir les belles observations à faire ! Les données d’observations.be sont publiques, consultables par tous et mises à jour en temps réel. Les données sur le portail sont examinées par un groupe d'experts naturalistes qui peuvent contacter, le cas échéant, les observateurs afin d’obtenir des informations complémentaires.

Observations.be rassemble et permet la visualisation des données mais n'a pas comme rôle de fournir des interprétations ou des analyses détaillées de celles-ci. Ce rôle d’analyse est assuré par Aves-Natagora, par les groupes de travail spécialisés, mais aussi au travers de projets de recherche en collaboration avec les universités. Les données servent aussi à apporter des arguments nécessaires à la conservation de sites ou à la gestion des réserves.

Découvrir l’outil : http://observations.be

Depuis toujours, notre planète produit de quoi satisfaire les envies les plus extravagantes de l’humanité. Aujourd’hui, sa capacité à rencontrer nos besoins est compromise. Cupidité et ignorance ont gaspillé toutes les ressources et gravement détérioré tous les écosystèmes. Nous laissons derrière nous de nombreuses « bombes écologiques ».

Cela, vous le savez déjà. Mais que faisons-nous concrètement pour nous y opposer ? Plus que jamais, il est nécessaire de casser de vieux schémas de fonctionnement et de les remplacer par des comportements porteurs d’avenir. « Changer les comportements » est donc l’objectif des actions éducatives mises en place par tous les acteurs de l’éducation relative à l’Environnement, dont Natagora, Virelles Nature ou Classdeau…

L’homme est convaincu qu’il a le droit de s’approprier la planète et de considérer comme ressource tout ce qui s’y trouve. Il est grand temps d’apprendre la bienveillance pour les autres êtres vivants. C’est un des objectifs de projets comme le « Réseau Nature ». Le jardin privé doit cesser de l’être pour redevenir un petit bout de planète accueillant pour les animaux et les plantes.

Nous gaspillons beaucoup trop ! Il est indispensable de se réapproprier et de transmettre des gestes de vie simples et peu consommateurs de ressources. Ce sont particulièrement nos CRIE d’Harchies et de Modave qui sont les acteurs de cette éducation à la simplicité volontaire, même si celle-ci transparaît dans tous nos projets.

Agir pour la nature, d’accord… Mais c’est mieux encore si l’acteur est compétent. Nos formations nature ont bien cet objectif de former des naturalistes actifs sur le terrain, tout comme les diverses animations et activités, scolaires ou non, que nous proposons tout au long de l’année. Se bouger pour la nature, certes, mais se bouger intelligemment.

La nature nous apporte beaucoup de bien-être, que ce soit dans la découverte ou dans l’action. Et pourtant, de nombreuses personnes n’y ont pas accès du fait de handicaps, de difficultés de vivre, de précarité… « Nature pour tous » veut leur ouvrir ses portes dans un esprit de respect et d’intégration.

 

Et alors, nous pourrons instaurer un bel équilibre dans nos rapports avec notre petite planète…

En savoir plus : www.natagora.be/index.php/nos-missions

Quelques projets en cours

Sur les bancs et sur le terrain : des formations pour tous !

Grâce à une équipe de près de cent formateurs, les amoureux de la nature pourront acquérir moult connaissances. Mais notre objectif est bien de « produire » des naturalistes actifs pour la nature. Ainsi, chaque programme compte des cours théoriques et de nombreuses sorties sur le terrain (quelques exemples : botanique, entomologie, animateur nature, etc.).

En savoir plus : http://www.natagora.be/formation

Le Réseau Nature, c'est quoi ?

C’est un ensemble de terrains (jardins, prairies...) que chaque occupant gère afin de laisser une place à la nature.

Grâce à une charte qui encadre sa démarche, ce site Internet où il trouve des conseils et échanges d'expériences... et un label qui authentifie son action en reconnaissant ses efforts, il rejoint la communauté des membres du Réseau Nature.

Qui sont ces membres ? Des particuliers (propriétaires, locataires, agriculteurs) ou des collectivités (écoles, entreprises ou associations).

En savoir plus : www.reseaunature.be

Naturalistes, ornithologues, avec des connaissances pointues ou sans compétences particulières, hommes, femmes, jeunes ou jeunes pensionnés, les personnes qui composent Natagora offrent de leur temps par passion pour la nature. Chacun d’entre eux a compris l’urgence aujourd’hui de protéger notre environnement et sa biodiversité.

Ces passionnés participent à la protection de sites menacés en restaurant des milieux rares dans les réserves naturelles, en y assurant un suivi minutieux de la faune et de la flore ou encore en créant des couloirs écologiques. Mais ils n’en restent pas là : depuis des années, nos groupes locaux développent des projets de sensibilisationd’information et d’éducation pour le public. « Faire connaître la nature pour mieux la protéger » est devenu leur devise. De l’Aube des oiseaux à la Nuit de la Chauve-souris en passant par les Sauvetages des Batraciens des centaines d’événements et de visites guidées sont organisés partout en Wallonie et à Bruxelles.

Bien conscients que, pour préserver la nature, la mobilisation doit être quotidienne, ils mènent des actions qui demandent un investissement personnel important. Beaucoup sont très attentifs à ce qui se passe près de chez eux. Ils s’impliquent dans des structures participatives où les citoyens peuvent prendre part aux décisions (Plans Communaux de Développement de la Nature, Contrats de Rivière…) afin d’améliorer la prise en compte de la nature. Une attention toute particulière est portée aux enquêtes publiques et, si besoin, ils prennent l’initiative de réagir.

D’autres, plus particulièrement dans des situations graves telles que des atteintes à une espèce protégée, font le nécessaire pour dénoncer et se mobilisent contre certains projets. Ils participent aux commissions de concertation, interpellent les riverainsles autorités compétentesles élus locaux. Et ce n’est pas tout ! Souvent, ces personnes s’engagent par la suite à veiller à ce que réparation soit faite, et mettent en place des outils nécessaires pour améliorer la cohabitation entre l’homme et la nature. Les volontaires et les gens qui travaillent pour notre association ne sont pas uniquement des guides, des conservateurs de réserve, des ornithologues pointus ou de gentils animateurs. Ce sont aussi des personnes qui posent des actes citoyens pour que vivre avec la nature puisse être de l’ordre du possible chaque jour, pour chacun et surtout pour les générations futures.

En savoir plus : Devenir Volontaire

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

La nature vous attend

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Et bénéficiez de tous nos avantages membres ainsi que de réductions auprès de nos partenaires.
Vous aimez la nature ? Aidez-la !

DEVENEZ MEMBREDEVENEZ VOLONTAIRE

Faites un don

Protégez la nature ici, près de chez vous, en permettant l'achat de réserves et en soutenant nos efforts pour leur restauration.

JE FAIS UN DON