Abattages en bord de routes : ce qu'il faut savoir

Crédit photo : portail de la Wallonie
Crédit photo : portail de la Wallonie

Vous êtes nombreuses et nombreux a avoir interpellé Natagora au sujet des déboisements des abords routiers. C'est pourquoi, même si Natagora est attentive aux travaux en bord de route depuis déjà plusieurs années, il nous semblait opportun de rédiger quelques lignes à ce sujet.

Avant tout, rappelons que ces abattages sont motivés par : 

  • la sécurisation du réseau pour éviter des chutes d'arbres ou de branches sur la voie publique (chutes responsables chaque année d'accidents mortels);
  • la mise en conformité du réseau en ce qui concerne la gestion des obstacles latéraux, et ce conformément à une directive européenne qui impose, notamment, une distance de 8 m entre la végétation et la route. 

La Région wallonne a du rattraper un certain retard d’entretien et il est vrai que la multiplication des chantiers ces dernières années est frappante et impressionnante !

Pour Natagora l’enjeu était donc d'identifier des règles permettant aux autorités compétentes de veiller à la sécurité des automobilistes tout en préservant la biodiversité au maximum. 

Nous avons donc interpellé la DGO1, compétente en la matière, à plusieurs reprises. Nous avons souhaité questionner d'une part les périodes d’intervention pour notamment éviter la période de nidification (c-à-d du 1er mars au 31 juillet) et, d'autre part, l’ampleur des travaux en général.

Un protocole en cours d'adoption

Un protocole d'accord est en cours d'adoption et devrait régler plusieurs situations à l'avenir et prendre mieux en compte la préservation de la nature dans la gestion des bords de route. Il s’agit du Protocole d’accord inter-directions opérationnelles (DGO1, DGO3, DGO4) concernant la gestion des abords boisés des bermes centrales et latérales pour la période 2017 – 2020. Natagora a pu donner un avis sur ce protocole à plusieurs reprises notamment dans le cadre des differents conseils consultatifs auxquels elle participe. Dans l’attente de l’adoption définitive de ce protocole, plusieurs outils et règles internes sont déjà mis en pratiques. 

Vous trouverez quelques éléments de ce protocole déjà mis en avant et en pratique par certains pouvoirs publics (ici ou ). Plus globalement, Natagora a également publié une brochure (format PDF) résumant les mesures à préférer et celles à éviter. Elle a été largement diffusée en Wallonie y compris au Parlement wallon. On peut donc dire qu'au niveau régional, les choses avancent… mais bon nombre de voiries sont communales.

Et c'est là que vous avez un rôle à jouer !

En effet, avec l’arrivée des nouveaux collèges dans les communes wallonnes et bruxelloises,  vous avez l’opportunité d’interpeller vos élu·e·s sur cet enjeu et de leur proposer la brochure du Life Hélianthème.
Vous connaissez votre administration communale mieux que quiconque. Vous êtes donc les plus aptes à savoir s’il faut contacter le/la responsable de l’agenda 21, l’eco-conseiller·e ou l’échevin·e concerné directement. Nous comptons sur vous pour que ces pratiques percolent aussi dans vos communes !

Si vous souhaitez notre aide pour vous lancer ou que vous avez des questions par rapport à cette démarche, n’hésitez pas à revenir vers nous à l’adresse <reactionlocale(at)natagora.be>.

 

Merci d'avance pour votre implication à nos côtés !

 

Pour aller plus loin