Réorganiser l'Unité Anti-Braconnage wallonne : pourquoi faire ?

Plusieurs d’entre vous ont entendu parler du projet de réorganisation de l’Unité Anti-Braconnage (UAB) au sein des services de la Région wallonne et de nombreuses inquiétudes sur le devenir de cette Cellule de répression des infractions environnementales, pourtant efficace.

Natagora a réagi dans ce dossier. Vous pouvez lire le communiqué de presse, cosigné avec la Fédération Inter Environnement Wallonie, la Ligue Royale Belge de Protection des Oiseaux et le WWF dont voici un extrait :

"Étant fermement opposées au démantèlement de l’UAB, les associations souhaitent avant tout le renforcement de cette Unité. Les associations suggèrent d’envisager d’autres pistes pour améliorer la recherche, le constat et la répression des infractions : l’adoption par le DNF d’une vision et d’une politique en termes de recherche et de répression des infractions, la déterritorialisation des missions de contrôle réalisées par le DNF et la spécialisation de certains agents, la fusion de l’URP (Unité de répressions des pollutions) et de l’UAB, etc. "

Suite à cette communication, les parlementaires ont interpellé le Ministre Collin qui a pu répondre sur les intentions du Gouvernement wallon. À lire page 27 à 30 du compte-rendu du Parlement.

Lors d’une rencontre d’avec le Ministre Collin, Natagora a eu confirmation que l’UAB ne devrait pas être démantelée mais déplacée sous la direction du DNF. Cette réorganisation devrait faire l’objet d’une prochaine décision du Gouvernement wallon. Nous y restons attentifs.

Si vous aussi vous voulez agir face aux infractions environnementales, n’oubliez pas que nos fiches de réaction locale peuvent vous y aider.