Elections communales et provinciales : quels enjeux pour la biodiversité ?

Depuis 2012, année du précédent scrutin local, de nombreux événements ont affecté le paysage politique belge (quelques exemples: les arrêtés de désignation "Natura 2000" en Wallonie et à Bruxellesla réforme du Code du Développement Territorial (CoDT) et la réforme du Code Bruxellois d’Aménagement du Territoire (CoBAT)). À l'approche des élections communales du 14 octobre, il est utile se s'interroger sur les perspectives proposées par nos candidats.

Les élections sont un moment crucial dans la vie démocratique car leur résultat, en plus d'impacter directement notre quotidien, influence fortement le cadre des mobilisations qui lui succéderont. Pourtant, exercer notre droit de vote en conscience, n'est pas forcément chose aisée tant les matières à considérer sont dispersées.

C'est pourquoi Natagora a décidé de soutenir ses volontaires désireux de s'impliquer dans une action d'interpellation originale. Afin d'outiller les citoyens de votre région pour voter en accord avec leurs convictions sur les enjeux de biodiversité... pourquoi ne pas simplement interroger les candidats locaux sur le sujet?

Quelle méthode ?

L'idée générale de l'opération est de rendre visibles les positions de vos candidats locaux. Pour ce faire nous vous proposons de leur envoyer vos questions et d'ensuite relayer les réponses récoltées. Ce sont vos efforts de communication qui accompagneront ces interpellations qui constitueront en fait le coeur de la l'action.

Nous attirons votre attention sur quelques aspects capitaux :

  • Afin de donner du crédit à votre démarche, assurez-vous de respecter quelques principes :
    • Les questions doivent être envoyées à tous les candidats/listes, indépendamment de vos préférences politiques.
    • Par extension, les réponses collectées doivent toutes êtres publiées.
    • La plus-value de votre action ne réside pas dans vos consignes de vote mais bien dans la collecte des différentes réponses reçue! Il appartient à votre public de juger les réponses collectées.
  • Lorsque vos interpellations sont parties, en attendant les premières réponses, il est déjà temps de communiquer avec votre public au sujet votre démarche !
  • L'absence de réponse est une réponse en soi.

Cette action est largement inspirée de l'initiative de la régionale Natagora Brabant Wallon en 2012. N'hésitez pas à consulter leur page pour découvrir un exemple concret.





© LRBPO - 2018 (lien en fin d'article)

Pistes et suggestions de questions

Ci-dessous nous vous proposons quelques questions transversales à adresser à vos candidats.

Questions intéressantes de Natagora BW lors des élections de 2012

  1. Quelles sont vos priorités en matière de conservation de la nature pour la prochaine législature ?
  2. Prônez-vous la mise en œuvre d'une gestion différenciée des bords de voiries et des espaces communaux ?
  3. Etes-vous prêts à soutenir le lancement d'un Plan Communal de Développement de la Nature (PCDN) ?
  4. Envisagez-vous de favoriser la protection et la restauration du maillage écologique comme par exemple la plantation de haies vives- au sein des zones rurales de l'entité?
  5. Plusieurs espèces de plantes invasives sont bien présentes sur le territoire de la commune. Envisagez-vous de prendre des mesures de luttes contre la prolifération de ces plantes sur les parcelles communales ? Comptez-vous agir pour sensibiliser les propriétaires privés ?

Chasse

  1. En qualité de gestionnaire de la commune/ville, seriez-vous prêt à intégrer dans les cahiers de charge d'octroi des territoires de chasse " l'interdiction du nourrissage du gibier " sur le territoire concerné ? (consulter la position de Natagora sur le sujet)
  2. De même, dans ces cahiers, seriez-vous prêts à conditionner l'autorisation " des lâchers massifs de petits gibiers tels que faisans, canards et autres espèces chassables " que dans le cadre de l'élaboration de projets de repeuplements d'espèces indigènes (au sens de la loi sur la conservation de la nature) combinés à des efforts d'amélioration de leur biotope ? Idéalement, ces projets devraient être menés à l'échelle du territoire couvert par un ou plusieurs conseils cynégétiques.

Aménagement du territoire

  1. Dans le cadre du nouveau Code de Développement territorial, les communes ont la possibilité d'établir un schéma de développement communal pour l'ensemble de son territoire et un ou des schémas d'orientation local pour des parties de son territoire. Êtes-vous prêts à élaborer de tels outils sur votre commune qui intégrera une " carte du réseau écologique " (sites de haute valeur biologique et liaisons écologiques entre ces sites) ?
  2. Êtes-vous prêts, ensuite, à faire de cette carte du réseau écologique une référence dans l'analyse des futurs projets de développement territorial sur le territoire communal ?

La préservation de la biodiversité

  1. En ce sens, seriez-vous prêts à adapter le guide communal d'urbanisme pour favoriser le maintien de haies vives indigènes (période de taille, etc.) ?
  2. Pourriez-vous identifier les zones humides qui jouent le rôle de bassin d'orage naturel et zones refuges pour la biodiversité afin de les intégrer à la carte du réseau écologique du schéma de développement communal ou du schéma d'orientation local ?

Les spécificités locales

Les questions qui précèdent sont transversales et concernent a priori un grand nombre de communes. Nous vous invitons à y ajouter des interrogations spécifiquement liées à votre territoire et vos préoccupations: éco-quartier au marais d’Harchies, réouverture d’une carrière, construction à proximité d’une réserve naturelle, etc …

Notre département tournant en effectif très réduit cet été, nous espérons que nos régionales pourront s'approprier la démarche de façon autonome. Nous sommes cependant disponibles à l'adresse reaction.locale(at)natagora.be pour répondre à vos questions.

Pour aller plus loin

Sites officiels

Ressources